omophobie intériorisée


Fait pour une personne homosexuelle de rejeter sa propre homosexualité.

Cette homophobie intériorisée résulte d’une perception négative de l’homosexualité, conséquence d’une homophobie sociale ou familiale, qui peut empêcher de se représenter comme lesbienne, gay ou bi.

Cela peut se traduire par des sentiments négatifs comme la honte ou la culpabilité, par des tentatives d'ignorer ou de refouler ses attirances, voire même de les changer en se "forçant" à vivre comme une personne hétérosexuelle. Parfois, la frustration et la colère qui en découlent peuvent même être la source d'une agressivité tournée vers soi, ou vers les autres personnes LGBT.

On parle souvent de l'homophobie dans la société, dans les familles ou dans les religions, mais moins souvent de celle qui peut toucher les personnes LGB* elles-mêmes. Se découvrir des attirances homosexuelles à la puberté (ou plus tard !) n'est pas toujours facile, et parfois la première personne à rejeter cette idée est celle qui se sent concernée. Elle mettra quelques mois ou quelques années à s'informer, prendre du recul, chercher du soutien, et si tout se passe bien, cet aspect de son identité va finir par être naturellement intégré parmi tous les autres.

* lesbiennes, gays et bisexuelles
 
 

 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo