onduite à risque

Lorsqu'une personne met sa santé, sa situation sociale ou sa vie en danger, elle adopte une "conduite à risque", souvent révélatrice d'un mal-être. Cela exprime le besoin de rechercher ses limites personnelles ou de défier l'autorité. Une conduite à risque est parfois vécue comme un moyen de conquérir une place dans un groupe ou dans la société. On peut notamment citer en exemples : les conduites dangereuses (de véhicules, etc.), la prise de drogues, la consommation régulière ou excessive d’alcool, les jeux dangereux, les pratiques sexuelles non protégées…

Une situation homophobe, surtout quand elle dure ou qu’elle est très forte, peut entraîner des conduites à risque, notamment chez les adolescent-e-s et jeunes adultes
LGBT. Un manque d’estime de soi, la volonté de faire impression ou au contraire un besoin irrépressible de fuir la réalité, sont autant d’émotions qui peuvent déboucher sur telle ou telle mise en danger de soi, voire des autres.

Pour autant, les conduites à risque ne sont pas non plus la règle chez les personnes souffrant d’homophobie : tout le monde ne réagit pas de la même façon à un climat hostile.

< Revenir aux mots et concepts "homophobie"

Photo : une image du film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée, dans lequel l'absence de casque à moto est loin d'être la "conduite à risque" la plus grave !








                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo