ossier : Jeune et LGBT en 94

David, 14 ans en 1994

 
Peux-tu nous décrire l’ado que tu étais en 1994 ?
J'étais un adolescent mûr et discret. J'avais des ami-e-s et étais plutôt bien intégré à ma classe. Toutefois, je sentais que je n’étais pas comme les autres mais je n'avais pas encore mis de mots dessus.
 
A quel moment as-tu fait ton coming out ?
Je me suis personnellement déclaré homo à 15 ans. Avec les parents ce fut plus tard, vers 19/20 ans, lors d'un repas. Les mois précédents cette date fatidique, j’étais tellement stressé que je m’en étais rendu malade et j’avais perdu le sommeil. Mais ils ont été parfaits, réconfortants et très aimants après mon annonce.
 
Qu’est-ce qui te semble avoir changé pour les ados entre 1994 et aujourd’hui ?
En 1994, il n'y avait pas internet, ni smartphones. Les ados aujourd'hui sont donc moins isolé-e-s, ce qui est rassurant, pour autant ils/elles sont informé-e-s des discriminations qui existent dans le monde ce qui peut être source d'angoisse. Au-delà de ça, l'hypersexualisation des relations qu’entraîne l'utilisation des applications me fait penser que nous étions bien plus innocent-e-s à l'époque que ne le sont les adolescent-e-s aujourd’hui.
 
Est-ce que tu as en tête des personnalités/célébrités à qui tu pouvais t’identifier à cette époque?
Rupert Everett avait déjà fait son coming out, Laurent Ruquier l’a annoncé en 1997, mais je ne m’identifiais pas à eux.
 
Lorsque tu as découvert que tu étais LGBT, vers quelles ressources t’es-tu tourné ?
J'étais un très grand lecteur et je passais mes samedis après-midis à la bibliothèque. Je lisais entre autres Armistead Maupin, Jean Genet, Hervé Guibert et Edmund White.
 
Est-ce qu’il y a des séries, films ou livres LGBT qui t’ont marqué ?
Queer as Folk ! J'ai découvert cette série à 23 ans mais ce fut une véritable claque. Pour la première fois, j'ai compris que je n'étais pas seul et que des gays habitant aux Etats-Unis pouvaient avoir les mêmes problématiques et questions que moi. Cette série m'a aussi fait découvrir une communauté très festive, ce qui m’a encouragé à mieux vivre ma vie de gay.
 
Aurais-tu un conseil à donner aux ados de 2019 ?
Soyez naturel-le et fier-e-s de vous. Pas d’inquiétude, même si certains événements peuvent paraître durs et infranchissables à 14 ans, le temps nous apprend qu'on peut être LGBT et très très heureux/se.
 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo