ilm gay
 

Mario de Marcel Gisler, avec Max Hubacher, Aaron Altaras, Jessy Moravec, Suisse 2018

Mario est un jeune footballeur prometteur qui espère acder dès la saison prochaine au statut de joueur professionnel. Dans son équipe, chacun pense qu’il est bien placé pour y parvenir. Son père, qui l’a entraîné depuis son enfance, le pousse à faire ses preuves et trouve un agent pour négocier les contrats.
En début de saison, Léon, un nouveau coéquipier rejoint le club et leur duo fait des merveilles sur le terrain, si bien qu’ils sont tous les deux pressentis pour être sélectionnés. En dehors du stade, ils se retrouvent colocataires et se rapprochent de plus en plus. Lorsqu’un soir Léon tente d’embrasser Mario, celui-ci se trouve face à des sentiments qu’il n’avait encore jamais ressentis… Pourtant il va rapidement se rendre à l’évidence : une autre passion que le foot les rapproche. Mario et Léon tombent amoureux, sans mesurer immédiatement tous les obstacles qui pourront se dresser face à eux…

Un jour une rumeur se met à courir dans les vestiaires, et c’est tout leur entourage professionnel qui vient se mêler de leur vie privée. Le coach, le président du club, les agents, même s’ils se fichent bien qu’ils soient homos ou pas, ont tous le même intérêt : que leurs carrières ne soient pas compromises. Léon et Mario vont-ils faire de leurs ambitions professionnelles leur priorité, ou refuser de vivre dans le mensonge ?

Ce film témoigne avec justesse de la difficulté de vivre librement ses attirances dans le milieu du sport. Les lignes bougent timidement ces dernières années, avec par exemple le coming out de quelques athlètes aux Jeux Olympiques d’hiver 2018, mais c’est encore loin d’être le cas dans le milieu du foot. La raison ? Des enjeux financiers vis à vis des clubs et des sponsors qui atteignent des millions d’euros, et des propos homophobes banalisés qui envahissent les gradins à chaque match. La situation est similaire dans le football féminin, même si la pression médiatique est moins forte et que quelques joueuses sont sorties du placard.
Des sportifs comme Mario et Léon, il y en a des milliers dans les clubs du monde entier : l’enjeu est immense et le combat s’annonce rude pour qu’un jour enfin, ils puissent concilier leur passion pour le sport et leurs amours.

   


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo