ivre jeunesse lesbien
 
Erin Mosta, La sirène et la licorne, Éditions Rageot, 2018
 

Lili, 17 ans, adore le maquillage de cinéma et les effets spéciaux. Après avoir été harcelée sur internet par des camarades du lycée, l’adolescente aux cheveux arc-en-ciel quitte le temps d’un été la banlieue parisienne pour la Charente, où sa tante vient d’acquérir une maison. Lily emmène Renfield, son chat bougon et reste en contact régulier avec son meilleur ami, Rayan, qui n’a pas pu partir en vacances.
Un après-midi, Lili rencontre Cris. Cette ado aux cheveux courts et vêtements larges est passionnée de voile et passe l’été dans la maison familiale, voisine de celle de la tante de Lili. Malgré leurs différences, une vraie complicité va naître entre les deux adolescentes, qui permettra à l’une comme à l’autre
de surmonter les obstacles (secrets de famille, accidents de parcours).
 
On dévore les pages de ce doux roman qui prône l’acceptation de soi, mais aussi celle des autres. Les personnages y sont particulièrement attachants (Renfield compris !) et il est bien difficile de les quitter une fois l’histoire terminée.
Mention spéciale pour la couverture réalisée par Diglee !


 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo