ortrait : Megan Rapinoe


Arrivée en 2013 à l'Olympique Lyonnais féminin, la footballeuse américaine Megan Rapinoe a rapidement pris ses marques dans son équipe et dans la ville de Lyon. Au moment de repartir début 2014 pour l'équipe de Seattle aux États-Unis, la joueuse de 27 ans avait déjà conquis le public français.
Cette sportive, décrite comme drôle, enthousiaste et travailleuse, est devenue en 2012 championne olympique aux Jeux de Londres au sein de l'équipe des Etats-Unis. Avant d’enfiler cette médaille d’or autour de son cou, Megan a fait ses gammes à l’Université de Portland puis à Chicago, Philadelphie, Boca Raton et Seattle. Sa recette du succès : “un peu de chance, de talent et beaucoup d’amour pour le jeu”. David Beckham lui-même a confié à son sujet : "C'est une incroyable joueuse de foot et une incroyable personne."

Megan Rapinoe, que sa soeur Rachel décrit comme un "esprit libre", a officialisé son homosexualité lors d'un entretien avec le magasine américain gay et lesbien Out en juillet 2012. Ce coming-out est le fruit d'une longue réflexion : "Je pense que cela aurait été étrange de ne pas me dévoiler. Cela n'était pas un mensonge mais quelque chose de non authentique". Consciente de l'homophobie qui règne dans le sport de haut niveau, la sportive pense que son coming out peut servir : "Le sport est l'un des derniers bastions de l'homophobie. Et c'est encore plus dur pour les sportifs gays. Le stéréotype qui consiste à opposer virilité et homosexualité masculine est encore vivace."
À l'approche des JO d'hiver 2014 à Sotchi en Russie, dans un contexte d'homophobie très virulente dans ce pays, elle décide de s’engager pour l’égalité. Elle participe avec Athlete Ally* et All Out** à une campagne sur le sixième principe de la charte olympique. Ce 6ème principe précise que "toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique."
Par ailleurs, Megan met sa notoriété au service des jeunes et du sport, en ouvrant avec sa sœur des écoles de football aux USA. Avant d’enrichir son palmarès d’une nouvelle médaille d’or au JO en 2016 ?

* Athlete ally : Organisation non gouvernementale luttant contre l'homophobie et la transphobie dans le sport, par l'éducation et avec l'aide de sportifs de haut niveau.
** All Out : Mouvement mondial pour l'amour et l'égalité, All Out mobilise des millions de personnes pour construire un monde où chacun est libre d’être et d’aimer selon son cœur, sans sacrifier sa famille, sa liberté, sa sécurité ou sa dignité.


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo