érie LGBT

 
Faking it de Dana Min Goodman et Julia Wolov (2014-2016, 3 saisons)
Avec Rita Volk, Katie Stevens, Gregg Sulkin, Michael J. Willett et Bailey De Young


Le lycée Hester à Austin en Californie est un peu particulier. Là-bas, la tolérance est le maître mot, à un tel point qu’être différent y est souvent gage de popularité. Karma et Amy sont meilleures amies depuis leur plus tendre enfance et jusqu’à maintenant, elles se fondent dans la masse et passent un peu inaperçues, au grand dam de Karma. Alors, lorsque sur un quiproquo, Shane, un garçon gay très populaire, les prend pour un couple de lesbiennes, elles (surtout Karma) y voient une opportunité rêvée pour gagner en popularité.
Les deux meilleures amies se mettent à jouer le rôle du couple modèle, mais tout ne va pas se dérouler exactement comme prévu. Karma est loin d’être insensible aux charmes de Liam, beau gosse du lycée et meilleur ami de Shane, qui l’a enfin remarquée depuis qu’elle est “devenue”... lesbienne. Pas de chance ! Amy, quant à elle, se retrouve à devoir composer avec sa mère, présentatrice météo sur une chaîne locale, qui a du mal à accepter que sa fille puisse aimer les filles et sa demi-soeur, Lauren, jeune fille exemplaire, qui voit d’un mauvais oeil le climat ultra tolérant et “laxiste” du lycée. Et au milieu de tout ça, que se passerait-il si l’une des deux amies se laissait finalement prendre au jeu et se découvrait de vrais sentiments en jouant au faux couple ?

Sur le papier, Faking it, que l’on pourrait traduire par Jouer le jeu, nous a fait un peu peur. Après tout, être lesbienne, gay, bi ou trans’, ce n’est pas un jeu ! Mais en regardant la série, on constate rapidement que si elle reprend parfois des clichés, c’est souvent pour mieux les déjouer. Chaque personnage apprend à accepter et assumer sa différence, à mieux se connaître. Presque toutes les lettres de l’acronyme LGBTQQIAAP sont d’ailleurs représentées dans cette série. On s’attache rapidement aux principaux-ales protagonistes, les suivant dans leur quotidien de lycéen et lycéennes qui jonglent avec leurs émotions, et parfois avec les nôtres. Résolument drôle, Faking it sait aussi tenir en haleine le spectateur ou la spectatrice, d’épisodes en épisodes, avec une intrigue qui s’enrichit, et de nombreuses surprises dans un lycée loin d’être banal ! Après seulement trois saisons, on regrette que cette série soit terminée et que la fin ait été quelque peu précipitée. On aurait voulu suivre les aventures de Karma, Amy, Liam, Shane et tou-te-s les autres plus longtemps.

 
 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo