érie

La Théorie du Y, web-série créée par Caroline Taillet et Martin Landmeters (Belgique, 2017)
Avec Léone François, Ophélie Honoré, Salim Talbi, Violette de Leu et Colin Javaux


Comme chaque dimanche, Anna et Mattéo, jeunes trentenaires, se rendent en voiture au repas dominical chez les parents d’Anna. Durant le trajet, cette dernière demande à son compagnon Mattéo de s’arrêter sur le bas-côté, car elle a très envie de lui. Mattéo refuse, prétextant qu’ils sont déjà en retard et que le gratin qu’ils amènent sera froid. L’échange tourne à la dispute et Anna demande à descendre de la voiture, puis part seule en ville, avec pour seule compagnie son sac-à-main et son gratin.

Elle se pose dans un bar, le Bonnefooi, où elle sympathise avec le barman, Malik, et décide de rester toute l’après-midi, puis toute la soirée. Après quelques verres, elle se met à danser et attire l’œil d’une autre femme, qui la rejoint sur la piste de danse. Au fil des musiques, une alchimie se crée et elles finissent par s’embrasser. Anna décide néanmoins de passer la nuit chez une amie, Lucie, qui lui propose de l’héberger, en attendant que l’orage passe avec Mattéo. Le lendemain, loin de renier sa soirée, elle se met en recherche de l’identité de l’inconnue et réussit à la retrouver, grâce à Malik. Elle s’appelle Claire et quand Anna la recontacte, elle accepte de prendre un verre avec elle.

Au fil des épisodes, on découvre tout le cheminement d’Anna, qui prend conscience qu’elle aime une personne, peu importe son genre, et qu’elle n’est ni lesbienne, ni hétéro, mais bie. A travers ce parcours, on passe par ses souvenirs d’enfance, où elle se souvient de sa première amoureuse, mais aussi ses états d’âme adultes, où elle ne cesse d’imaginer des situations embarrassantes. Ce mélange de nostalgie et de comique donne à voir une grande partie des questionnements auxquels les personnes bies et pans peuvent être confronté-e-s au cours de leur acceptation de leur orientation sexuelle et/ou de leur coming-out.


A travers des épisodes courts (7/8 min) et une bande-son parfaitement adaptée aux situations, la Théorie du Y se regarde très rapidement et fait partie des webséries qui remontent le moral, en abordant des questions parfois sérieuses. La première saison de cette websérie belge est entièrement disponible gratuitement sur YouTube !
 



 

< Revenir à la page d'accueil des séries

 
 
 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo