émoignage
 
 

Plus fort que tout

Je m'appelle Olivia*, j'aimerais vous parler de mon histoire. Une histoire semée d'embûches, mais à la fin de laquelle l'amour a véritablement triomphé.

J'ai toujours su que j'aimais les femmes. Dès mes 9 ou 10 ans, j’ai été assez mûre pour le comprendre mais à cet âge-là on se soucie encore peu de cela, et puis je ne l'assumais pas du tout. C'est seulement à 15 ans que j'ai totalement assumé, mais surtout accepté : le fait est que "oui, je suis lesbienne". Ma première soi-disant relation s’est passée quand j’avais 16 ans, mais a duré très très peu de temps. La seconde a commencé alors que j'avais 20 ans : j'ai rencontré une fille plus jeune que moi et on a noué un lien particulier. Alors que nous commencions tout juste une relation, elle a disparu et n'a fait sa réapparition que 9 mois plus tard, pour plus ou moins s'excuser. Vivant très mal cette trahison, j’ai gardé un goût amer après cette séparation. J'étais triste, profondément affectée.

Un peu plus de 2 mois après la disparition de cette copine qui pour moi ne l'était plus, j’avais eu envie de retourner sur un site de rencontre. Cela faisait des années que je n'y avais pas mis les pieds, je voulais surtout voir si les mentalités n'avaient pas changé, mais en aucun cas j'étais dans l'optique de chercher ou rencontrer l'amour. Après une semaine sur ce site, deux personnes avaient attiré mon attention car je les sentais totalement différente dans leurs convictions et dans leurs comportements à l'égard des autres personnes du site. J'avais très envie de leur parler, je me demandais “mais que font-elles sur ce site ? Elles se sont perdues, comme moi ?”. Je leur ai écrit et j'ai sympathisé avec l'une d'entre elle, avec qui je n'ai plus de contact aujourd'hui. Je n'avais pas de réponse de la seconde fille, et j'étais sur le point de partir : je n'avais plus envie de rester sur ce site qui ne me correspondait absolument pas. Et là, elle m’a répondu ! Les premiers messages étaient juste des banalités d'usage mais on s’est vite mises à énormément parler, chaque jour. Au bout de quatre jours nous avons échangé nos numéros pour plus de simplicité niveau communication et en même temps nous en avons profité pour supprimer toutes les deux nos comptes de ce site. Nous avons continué à nous écrire tous les jours sans aucune exception et le premier appel téléphonique a eu lieu moins d'une semaine après nos échanges de numéros. Un mois après notre rencontre virtuelle (sans s'être rencontrées encore !), un soir tard dans la nuit, elle me déclare par téléphone qu’elle m'aime. Je me suis littéralement écroulée par terre d'émotion car moi aussi j'étais irrévocablement amoureuse de Virginie. Après cela nous avons continué nos échanges (appels, SMS…). Notre rencontre virtuelle avait eu lieu mi-décembre, et début mars nous nous sommes enfin rencontrées en vrai ! C'était une évidence, un coup de foudre même si on était assez maladroites. C'était un peu comme une première pour moi. Trois jours après, elle m’a fait sa demande officielle pour que l'on ne devienne plus qu'une, un couple, et ma réponse a été immédiate. Nous avons par la suite vécu 2 premiers beaux mois de relation, on se découvrait, on apprenait. Pourtant, j'étais toujours aussi maladroite, je ne savais absolument pas comment m'y prendre, en raison de mon passé très compliqué et difficile. Nous sommes restées 4 mois ensemble.

En mai, elle a dû rentrer dans une clinique pour des problèmes de santé et en juillet, elle m’a annoncé qu’elle me quittait. C’était à contre-coeur mais elle y était forcée. Ce jour-là, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Etant donné les circonstances, je savais bien que cela allait arriver mais je n'y croyais pas (je ne détaille pas plus cette période-là, car ça reste personnel et difficile à raconter).
À ce moment-là, ma mère ne savait pas que j'avais noué une relation intime avec Virginie et elle ne savait pas non plus que j'étais lesbienne. En famille, j’essayais de faire bonne figure mais je n'avais plus le coeur à rien. Je souffrais énormément, je me faisais beaucoup de mal, je ne mangeais plus, ne bougeais plus, ne sortais plus : en somme, j'étais tombée dans une profonde dépression. J'avais même manqué de commettre l'irréparable, j'étais tellement perdue, je ne pouvais plus simplement. Cet état de dépression a duré environ 7 mois. Je suis de nature à me confier très peu et à ne jamais parler, j’étais seule avec tout ça.

Fin décembre, j’ai subi un tragique événement, le décès d’un proche, qui m’a beaucoup choquée. Suite à cela j'ai rencontré des personnes pour m'aider, et grâce à elles je me suis remotivée pour franchir absolument chaque barrière, je commençais à reprendre goût à la vie. Virginie était toujours dans ma tête. Je commençais à me faire une raison et je me disais qu’elle n'allait jamais revenir. À l’automne elle m’avait envoyé 2 messages pour me dire que je lui manquais, qu'elle pensait à moi et qu’elle n’avait pas voulu cette séparation, mais ce n’était pas pour qu’on reprenne contact. Moi à ce moment, j'étais vraiment très mal donc absolument pas prête à lui parler alors je ne répondais pas, ou alors en étant extrêmement froide.
Un week-end d'avril 2017, après un très long silence, je reçois un message d'elle... Dix mois s’étaient écoulés depuis notre séparation et la dernière fois que j'avais vu son visage, je n'attendais que cela ! J’ai hésité à répondre mais on a commencé à se parler tranquillement. Je pense qu'on était assez gênées toutes les deux. Une semaine après, elle m’a dit qu'elle m'aimait toujours... Moi également ! Nous nous sommes revues un mois après et l'évidence était toujours bien présente… On ne pouvait pas nier et c'est naturellement que nous nous sommes remises ensemble.

À ce moment-là, ma mère ne savait toujours rien, ou du moins je ne lui avais rien dit. Ce n'est qu’en février 2018 qu'elle a appris notre relation. Suite à une forte dispute, elle m’a questionné sur la nature de ma relation avec Virginie. Je n'allais pas mentir, alors tout est sorti et je me suis alors rendue compte qu’en fait elle le savait depuis longtemps. Elle était en colère que je ne lui aie pas dit depuis le début, pensant que je ne lui faisais absolument pas confiance, alors que ce n’était pas la question : c’était en moi que je n'avais pas confiance. Je ne savais pas par où commencer quand je communiquais avec ma mère, parce que notre relation n'a pas toujours été au beau fixe. Aujourd'hui elle sait que je suis lesbienne, mais surtout que j'aime une femme et cela ne pose pas de problème. Ma mère m’a fait comprendre que mon propre bonheur était important et surtout que cela ne change rien à ce que je suis.

Depuis 2015, l’année où j'ai rencontré Virginie, notre parcours a été très difficile, douloureux et semé d'embûches mais nous sommes à nouveau toutes deux ensemble depuis avril 2017. À ce jour, un an plus tard nous nous sentons plus amoureuses et heureuses que jamais. Nous avons beaucoup de projets et je suis toujours plus amoureuse d'elle chaque jour.

Nous avons toujours dans notre vie cette opportunité de rencontrer l'homme ou la femme de sa vie et bien moi j'ai trouvé la femme de ma vie. L'amour est ce qu'il y a de plus précieux sur Terre. Il est vaste, intense, magnifique, magique, il est aussi difficile et parfois injuste. Absolument rien n'a été rose dans mon histoire. J'ai énormément souffert, j'ai dû supporter le silence, les questionnements, me montrer patiente et me battre. Mais quand l’amour est plus fort que tout, ça en vaut largement la peine ! J'ai appris aussi énormément sur moi-même, j'ai évolué, mûri, et ma confiance a grandi. N'oubliez pas de rester qui vous êtes, ne cherchez pas à donner une image erronée de vous pour plaire aux autres ! Chaque être est unique et nous avons tous ce droit de vivre comme d'aimer plus que tout.

* Les prénoms ont été modifiés

Témoignage reçu en avril 2018

 


Pour témoigner sur le site de C'est comme ça, vous pouvez écrire à l'adresse suivante : cestcommeca@sos-homophobie.org. Attention à bien lire la charte des témoignages avant de nous écrire.  

 

    < Revenir à la page d'accueil des témoignages


 

 


                          Plan du site                        Qui sommes-nous ?                          Mentions légales                          Crédits Photo